Analyse
20 février 2024

Perquisition chez un géant laitier soupçonné de fraude fiscale

Depuis 2018, le groupe Lactalis est suspecté d’avoir commis une fraude fiscale et d’avoir blanchi le produit de cette dernière via des montages impliquant des entités luxembourgeoises et belges. Ce dossier ouvert il y a 6 ans sur la base de révélations par voie de presse et alimenté par un contrôle fiscal, connait une nouvelle étape procédurale par ces perquisitions réalisées dans les locaux parisiens et lavallois du groupe, ainsi qu’au domicile de son PDG.

 

Le mardi 6 février 2024, soit 6 ans après l’ouverture de l’enquête par le PNF, la Brigade nationale de répression de la délinquance fiscale (ci-après “BNRDF”) a perquisitionné les locaux du groupe Lactalis, situés à Laval et à Paris, ainsi que le domicile de son PDG[1].

En 2018, et à la suite de révélations dans la presse, le Parquet National Financier (ci-après “PNF”) avait ouvert une enquête préliminaire visant le géant français des produits laitiers[2].

Lactalis est suspecté d’avoir eu recours à des montages frauduleux visant à transférer ses bénéfices vers des sociétés basées au Luxembourg et en Belgique afin, d’échapper à l’impôt français. Les faits auraient été commis au cours d’une période s’étendant de 2009 à 2020, et auraient permis au groupe laitier de soustraire plusieurs centaines de million d’euros à l’administration fiscale[3].

La Confédération paysanne avait également commandé en 2018 une enquête financière auprès d’un journaliste, déjà à l’origine de révélations sur le groupe Lactalis. Celui-ci indiquait avoir découvert des remontées de profits vers une société de droit luxembourgeois[4].

Le journaliste à l’origine de cette enquête indiquait ainsi avoir découvert des versements à hauteur de 1,99 milliard d’euros par Lactalis à sociétés coquilles vides situées en Belgique et au Luxembourg, pour la seule année 2017[5]. La méthode mise en place par Lactalis reposerait selon ce journaliste sur trois mécanismes : la création de dettes fictives, de créances entre les sociétés du groupe et d’emprunts entre filiales. Des montages visant à faire remonter la dette et les créances des filiales françaises au niveau de la holding belge auraient ainsi été mis en place. Le groupe aurait également eu recours à des emprunts participatifs entre ses filiales et une société écran située au Luxembourg. Ce procédé aurait permis aux filiales de réduire leurs bénéfices en payant des intérêts à la société luxembourgeoise et ainsi diminuer drastiquement leur impôt[6].

En 2019, la Confédération paysanne avait ensuite transmis une dénonciation au PNF, faisant état de l’existence d’un “système de refacturation intragroupe particulièrement complexe, ainsi qu’un système d’achat fictif d’actions”, constitutifs selon le syndicat agricole “d’évasion fiscale”[7].

Dans un article daté de 2020, le site d’investigation Disclose avait révélé au grand public les résultats de l’enquête journalistique précitée, et estimait à 220 millions d’euros la fraude à l’impôt sur les sociétés français entre 2013 et 2018[8].

Parallèlement à l’enquête judiciaire, les locaux de Lactalis avaient également fait l’objet d’une perquisition fiscale en 2019[9], possibilité prévue par l’article L.16B du Livre des procédures fiscales[10] (ci-après “LPF”), dans le cadre d’un contrôle fiscal. Ce contrôle avait abouti en 2022 à une dénonciation obligatoire par l’administration fiscale au PNF en application de l’article L.228 du LPF[11]. Cette nouvelle procédure, mise en place depuis le mois d’octobre 2018[12], oblige l’administration fiscale à dénoncer au procureur de la République les faits qu’elle a examinés dans le cadre de son pouvoir de contrôle fiscal et qui ont conduit à l’application des pénalités les plus graves, sur des droits dont le montant est supérieur à 100 000 €.

Ce dossier est une nouvelle illustration de la détermination du PNF à lutter contre la fraude fiscale, 363 des 532 condamnations issues des enquêtes du PNF ayant été prononcées dans des dossiers de droit pénal fiscal[13], tandis qu’au cours de l’année 2023, les atteintes aux finances publiques représentaient presque la moitié du contentieux total dont celui-ci a eu à connaître[14].

Contenu similaire

Revue de presse
19 avril 2024
Revue de presse – Semaine du 15 avril 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur la publication du bilan 2023 de TRACFIN sur les déclarations de soupçons...
Revue de presse
12 avril 2024
Revue de presse – Semaine du 8 avril 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur le procès des Panama Papers ouvert ce lundi 8 avril, la condamnation...
Revue de presse
5 avril 2024
Revue de presse – Semaine du 1er avril 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur la condamnation de l’ancien dirigeant de la plateforme de cryptomonnaies FTX par...
Revue de presse
29 mars 2024
Revue de presse – Semaine du 25 mars 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur l’ouverture de procédures à l’encontre de Google, Apple et Meta par la...
Revue de presse
22 mars 2024
Revue de presse – Semaine du 18 mars 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur le rapport de la Cour des comptes concernant la situation financière de...
Revue de presse
15 mars 2024
Revue de presse – Semaine du 11 mars 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur l’application par l’AMF de deux orientations émanant de l’Autorité bancaire européenne, l’adoption...
Revue de presse
8 mars 2024
Revue de presse – Semaine du 4 mars 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur la condamnation d’Apple à une amende de 1.8 milliard d’euros par la...
Revue de presse
1 mars 2024
Revue de presse – Semaine du 26 février 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur l’adoption par Washington de nouvelles sanctions contre la Russie, l’implication d’un agent...
Revue de presse
23 février 2024
Revue de presse – Semaine du 19 février 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur la condamnation pour fraude de Donald Trump et deux de ses fils...
Analyse
22 février 2024
Nouvelles précisions sur la répression des infractions de fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale...
Le 13 décembre 2023, les conseillers de la Cour de cassation se sont d’abord prononcés sur la notion du non...
Revue de presse
16 février 2024
Revue de presse – Semaine du 12 février 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur l’héritage laissé par l’ancien ministre de la Justice Robert Badinter, sur les...
Revue de presse
9 février 2024
Revue de presse – Semaine du 5 février 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur la relaxe de l’ancien ministre et maire de Pau, François Bayrou, l’inculpation...