Revue de presse
5 juillet 2024

Revue de presse – Semaine du 1er juillet 2024

Cette semaine, la revue de presse revient sur l’acquittement de 28 personnes impliquées dans le scandale des Panama Papers, le retrait de la Turquie et l’intégration de Monaco dans la liste grise du Groupe d’action financière (GAFI), la décision de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution à l’encontre de la BRED pour manquements relatifs au dispositif de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, et le pourvoi en cassation du parquet général de la cour d'appel de Paris relatif au mandat d’arrêt visant Bachar Al-Assad.

 

#Droit pénal des affaires :

Fraude fiscale : 28 personnes impliquées dans le scandale des Panama Papers acquittées

Les 28 personnes accusées d’évasion fiscale ont été relaxées par un tribunal panaméen huit ans après l’affaire des Panama Papers, faute de preuves suffisantes. Le tribunal a jugé que les documents divulgués étaient “douteux” et “ne respectaient pas la chaîne de traçabilité”, remettant en question leur authenticité et leur intégrité. Gerard Ryle, le directeur exécutif du Consortium international de journalistes d’investigation (Ciji) a souligné l’impact durable de l’enquête des Panama Papers. D’après lui, ces enquêtes, en révélant des vérités cachées, ont permis de donner au public les informations nécessaires pour “demander des comptes et faire pression pour les réformes”. > Lire article

 

#Droit pénal fiscal :

Les perspectives s’améliorent alors que la Turquie est retirée de la liste grise du GAFI

Le 1er juillet 2024, la Turquie a été retirée de la liste grise du Groupe d’action financière (GAFI), marquant un tournant significatif pour son économie. Cette liste grise du GAFI a été créée pour surveiller les pays avec des faiblesses en matière de financement du terrorisme et de blanchiment d’argent. Si un pays ne parvient pas à remédier à ces faiblesses, il risque d’être placé sur la liste noire, entraînant des sanctions internationales et une surveillance accrue. Lors d’une réunion entre le GAFI et les autorités turques, ces dernières ont démontré des progrès substantiels dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Ce retrait est perçu comme un signal positif pour les investisseurs et les consommateurs, offrant ainsi une opportunité de revitaliser l’économie turque. > Lire article

Blanchiment d’argent : Monaco “déterminé” à ressortir vite de la liste grise du GAFI

Le 1er juillet 2024, Monaco a été ajouté à la liste grise de “surveillance renforcée” du GAFI, avec le Venezuela, en raison de lacunes dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Le gouvernement monégasque s’est engagé à en sortir rapidement, avec un calendrier de réformes sur un an et demi. Le GAFI a reconnu les progrès de Monaco, mais a souligné la nécessité d’améliorer la lutte contre la fraude fiscale, la saisie des avoirs criminels à l’étranger et l’application de sanctions dissuasives. Monaco doit également allouer plus de ressources à ses magistrats et renforcer la confiscation des biens d’origine criminelle. En réponse, Monaco a adopté neuf nouvelles lois en 16 mois pour renforcer son cadre juridique et son Autorité de sécurité financière (AMSF). > Lire article

 

#Contentieux bancaire, financier et boursier :

Le gendarme des banques et assurances inflige 2,5 millions d’euros d’amende à la BRED

Le 27 juin 2024, la Commission des sanctions de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) a prononcé un blâme et une amende de 2.5 millions d’euros à l’encontre de la banque BRED (groupe BPCE). L’Autorité, qui contrôle les acteurs de la banque et de l’assurance et qui veille à la stabilité du système financier, a ainsi constaté plusieurs défaillances du dispositif de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (LCB-FT) de la banque. Ces défaillances visent en particulier le dispositif de surveillance des opérations ayant pour but d’identifier et de traiter efficacement les opérations atypiques. Il est aussi reproché à la banque plusieurs défauts d’examens renforcés et de déclaration de soupçon. La banque a affirmé avoir déjà mis en place d’importants travaux afin de renforcer l’efficacité de son dispositif. > Lire article

 

#Contentieux pénal et enquête internationale :

Attaques chimiques en Syrie : le parquet général français conteste en cassation le mandat d’arrêt visant Bachar Al-Assad

Le 28 juin 2024, le parquet général de la cour d’appel de Paris s’est pourvu en cassation contre l’arrêt de la cour d’appel de Paris du 26 juin 2016 qui avait validé le mandat d’arrêt émis en novembre 2023 contre Bachar Al-Assad. La cour avait en effet rejeté la requête en annulation du mandat d’arrêt émise par le Parquet national anti-terroriste, qui évoquait l’immunité de juridiction dont jouissent les chefs d’Etat en exercice. Les parties civiles ont fait part de leur incompréhension et de leur déception à la suite du pourvoi. Les ONG parties civiles interprètent cette décision comme une manœuvre politique. Le parquet général a assuré qu’il s’agissait de faire trancher une question juridique, sans remettre en cause le fond du dossier. > Lire l’article

Contenu similaire

Revue de presse
12 juillet 2024
Revue de presse – Semaine du 8 juillet 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur la confirmation de la condamnation d’une scierie française pour importation illégale de...
Publication
12 juillet 2024
Panorama Droit pénal des affaires 2024
Tour d'horizon sur les décisions et événements relatifs au droit pénal des affaires survenus en France au cours des douze...
Publication
12 juillet 2024
Observatoire des Conventions judiciaires d’intérêt public
Depuis sa création par la loi Sapin II du 9 décembre 2016, la Convention judiciaire d’intérêt public (CJIP) a démontré...
Revue de presse
28 juin 2024
Revue de presse – Semaine du 24 juin 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur la condamnation de Jean-Paul Huchon pour prise illégale d’intérêts, l’affaire de Jean-Christophe...
Analyse
25 juin 2024
Articulation des procédures fiscales et pénales : conséquences de la déclaration rectificative sur l’obligation de...
Par arrêt du 23 mai 2024, la chambre criminelle de la Cour de cassation a jugé que le rejet par...
Revue de presse
21 juin 2024
Revue de presse – Semaine du 17 juin 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur la recevabilité des actions intentées contre Total et EDF relatives à des...
Événement
19 juin 2024
Compliance et investigations forensic : optimiser la collaboration entre entreprises, avocats et professionnels du forensic
Grant Thornton France invitait Stéphane de Navacelle à discuter avec Jean-Marie Pivard (Publicis Groupe), Jennifer Fiddian-Green (Grant Thornton Canada) &...
2 min
Événement
19 juin 2024
Sensibilisation au risque de harcèlement en entreprise, accompagnement et traitement des alertes
A l’invitation de Colas Rail, Stéphane de Navacelle échangeait avec 100+ cadres du groupe dans le cadre du Management Committee...
2 min
Revue de presse
14 juin 2024
Revue de presse – Semaine du 10 juin 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur la mise en examen de trois personnes pour escroquerie dans les Hauts-de-Seine,...
Événement
13 juin 2024
Perspectives à venir d’une Cour internationale de lutte contre la corruption
Une table-ronde organisée dans le cadre de la 20e conférence annuelle de l’International Bar Association (IBA) à Paris, à l'OCDE....
Revue de presse
7 juin 2024
Revue de presse – Semaine du 3 juin 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur le procès visant plusieurs élus d’Île-de-France notamment pour des infractions de trafic...
Revue de presse
31 mai 2024
Revue de presse – Semaine du 27 mai 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur la condamnation d’un sénateur pour prise illégale d’intérêt, l’adoption de nouvelles règles...