Analyse
4 novembre 2021

Les Etats-Unis annoncent une approche plus sévère du Department of Justice en matière de lutte contre la criminalité économique

L’équipe Navacelle met en lumière la révision des politiques du U.S. Department of Justice (“DoJ”) en matière de lutte contre la criminalité économique.

 

Le 28 octobre 2021, à l’occasion d’un discours prononcé lors du 36ème National Institute on White Collar Crime organisé par l’American Bar Association, le procureur général adjoint, Lisa Monaco, a annoncé une révision significative des politiques du U.S. Department of Justice (“DoJ”) en matière de lutte contre la criminalité économique. Plus spécifiquement, au-delà de l’accent mis sur l’importance des programmes de conformité[1], quatre points essentiels sont à retenir de la série de mesures annoncées.

 

I. Une approche globale des antécédents d’une entreprise sous enquête

Les procureurs doivent désormais adopter une « approche holistique» lorsqu’ils apprécient les suites à donner à une enquête concernant une entreprise. Ils doivent dès lors tenir compte de tous les comportements répréhensibles antérieurs qui lui sont imputables, sans limiter cet examen à l’appréciation des comportements antérieurs similaires à l’infraction reprochée.

A cette fin, les procureurs sont invités à prendre en compte toutes les fautes commises par l’entreprise découvertes à l’occasion de toute action, qu’elle soit nationale ou étrangère, pénale, civile ou réglementaire antérieure menée à son encontre ou le cas échéant, contre sa société mère, ses divisions, ses sociétés affiliées, ses filiales et toutes autres entités du groupe.[2]

 

II. Un retour à la norme du “Yates Memo” quant à la responsabilité des personnes physiques

Ces nouvelles mesures annoncent également le retour à la norme du « Yates memo», laquelle impliquait, pour bénéficier d’un crédit de coopération, que les entreprises fournissent au DoJ tous les éléments pertinents (à l’exception des informations privilégiées) concernant les individus impliqués dans l’action reprochée à l’entreprise.

L’entreprise doit dès lors identifier toutes les personnes impliquées ou responsables du comportement reproché, indépendamment de leur position, de leur statut ou de leur ancienneté, qu’elles soient internes ou externes à l’entreprise.[3]

 

III. Un recours au monitoring autant que nécessaire

Le recours à un moniteur indépendant sera mis en place autant que cela peut être nécessaire pour s’assurer que l’entreprise respecte bien les engagements pris. Ainsi, les procureurs devront privilégier la désignation d’un moniteur indépendant lorsque le programme et les contrôles de conformité d’une entreprise n’ont pas été testés, se sont avérés inefficaces, ne disposent pas de ressources suffisantes ou ne sont pas entièrement mis en œuvre au moment de l’accord passé.[4]

 

IV. La création du Corporate Crime Advisory Group pour renforcer la répression pénale en matière de criminalité économique

Ce groupe de travail sera chargé d’examiner l’approche du DoJ en matière de poursuite des comportements illicites des entreprises et de leurs dirigeants, cadres et employés afin de faire toutes recommandations et proposer toutes révisions utiles des politiques existantes.

Il examinera ainsi divers sujets tels les crédits de coopération, la récidive, les facteurs permettant de déterminer si une affaire doit être résolue via un deferred prosecution agreement (DPA), un non-prosecution agreement (NPA) ou un plea agreement.

En outre, ce groupe de travail étudiera également la manière dont le DoJ peut investir dans les nouvelles technologies telles que l’intelligence artificielle afin d’aider les enquêteurs lorsqu’ils font face à de grandes quantités de données, mais également sur la manière d’utiliser au mieux les différentes ressources du département afin de renforcer la répression pénale en matière de délinquance économique.[5]

Le discours du procureur général adjoint Lisa Monaco est à retrouver ici et son mémorandum ici, pour plus d’approfondissements.

Contenu similaire

Revue de presse
14 juin 2024
Revue de presse – Semaine du 10 juin 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur la mise en examen de trois personnes pour escroquerie dans les Hauts-de-Seine,...
Revue de presse
7 juin 2024
Revue de presse – Semaine du 3 juin 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur le procès visant plusieurs élus d’Île-de-France notamment pour des infractions de trafic...
Revue de presse
31 mai 2024
Revue de presse – Semaine du 27 mai 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur la condamnation d’un sénateur pour prise illégale d’intérêt, l’adoption de nouvelles règles...
Revue de presse
24 mai 2024
Revue de presse – Semaine du 20 mai 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur l’amende infligée à la banque N26, sur le procès d’EDF et de...
Revue de presse
17 mai 2024
Revue de presse – Semaine du 13 mai 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur le décès de Renaud Van Ruymbeke, la condamnation de l’ancien maire de...
Vidéo
16 mai 2024
Lutte contre la corruption en Amérique Latine : Leçons de la dernière décennie (webinaire en...
A l'occasion des Semaines de l'Amérique latine et des Caraïbes organisées par le Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères,...
Publication
15 mai 2024
LIR 6e édition : Focus sur les CJIPs ADP INGENIERIE et SEVES Group/SEDIVER
Navacelle contribue à la sixième édition du magazine The Legal Industry Reviews, en mettant l'accent sur les deux dernières Conventions...
Événement
13 mai 2024
Premiers Ethics Day de Dassault Aviation
Dassault Aviation a invité Stéphane de Navacelle a participer à son premier Ethics day, le 13 mai 2024, une journée...
Analyse
6 mai 2024
Contours de la future autorité européenne de lutte contre le blanchiment de capitaux
La nouvelle autorité de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme sera basée à Francfort et...
Revue de presse
3 mai 2024
Revue de presse – Semaine du 29 avril 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur les mises en examen d’Arnaud Lagardère pour abus de biens sociaux et...
Revue de presse
26 avril 2024
Revue de presse – Semaine du 22 avril 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur l’adoption par le Parlement européen de la directive sur le devoir de...
Revue de presse
19 avril 2024
Revue de presse – Semaine du 15 avril 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur la publication du bilan 2023 de TRACFIN sur les déclarations de soupçons...