Analyse
14 juillet 2019

Condamnation d’UBS : les leçons tirés de cette décision font de la France un pays dit « B » – comme dans « Billions » (En anglais)

Bastille Day Newsletter 2019 - Enforcement / Court Decisions

 

On February 20, 2019, the Swiss company UBS AG, its French subsidiary and five former representatives was sentenced by the Paris Criminal court (Tribunal Correctionnel) to a 3.7 billion euros fine and to 800 million euros in damages to the French State for unauthorized banking solicitation, aggravated tax fraud and money laundering1 (UBS AG had neither the authorization to prospect, nor to exercise banking activities in France) but also for tax fraud2 and aggravated money laundering3 for having organized illicit transfers from Swiss undeclared accounts to offshore accounts between 2004 and 2012. UBSF was prosecuted in parallel proceedings as an accessory to both offenses.

The proof that a settled agreement is always the best strategy?

Although not reflected in the Paris Tribunal decision, UBS previously entered discussions with the National Financial Prosecutor4 (“PNF”) to explore a negotiated alternative with a Convention Judiciaire d’Intérêt Public (“CJIP”).

Indeed, UBS was offered a CJIP that would have requested the company to pay an amount in the ballpark of 1 billion euros in return for a monitoring period followed by the probable dismissal of all charges.

This offer was considered as an excessive financial burden by UBS who rejected it. The choice to leave it to the courts results in a considerably higher payout, a staggering financial loss for the bank, raising the question of the judicial strategy that prosecuted companies should adopt in such cases.

The UBS case is a signal that the French authorities – and the PNF in particular – intend to show a more hardline approach that has a real impact on companies that violate French law.

However, it would be a mistake to conclude that this decision shows that companies should always accept a CJIP. By opting to refuse the CJIP, UBS took a risk, but chose to let the legal debate run its course.

If the prosecution’s narrative can be challenged, the trial could be the better solution. The decision to opt for one or the other needs to be taken after weighing the pros and cons. In the process of a cooperation with the authorities for instance, defendants have no guarantee that the documents and information communicated will not be used at a later stage, in case of failure of the CJIP.

Either way, criminal trials will always be subject to uncertainty. UBS counsel has appealed the trial decision.

Contenu similaire

Publication
The discreet ramping up of environmental criminal law
5 décembre 2023
La discrète montée en puissance du droit pénal de l’environnement
Navacelle revient pour The Legal Industry Reviews sur la récente et progressive application effective du droit pénal de l’environnement par...
Analyse
UBS
17 novembre 2023
Saga UBS : 2e réévaluation de la sanction financière historique infligée à la banque suisse...
Le 15 novembre 2023, dans le cadre de la saga UBS ayant débutée le 20 février 2019, les juges du...
Analyse
22 février 2024
Nouvelles précisions sur la répression des infractions de fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale...
Le 13 décembre 2023, les conseillers de la Cour de cassation se sont d’abord prononcés sur la notion du non...
Événement
21 février 2024
Paris Arbitration Week 2024 – Conférence Éthique & Arbitrage
Navacelle organise une conférence sur thème de l'éthique et l'arbitrage le 19 mars 2024, dans le cadre de la Paris...
Analyse
20 février 2024
Perquisition chez un géant laitier soupçonné de fraude fiscale
Depuis 2018, le groupe Lactalis est suspecté d’avoir commis une fraude fiscale et d’avoir blanchi le produit de cette dernière...
Revue de presse
16 février 2024
Revue de presse – Semaine du 12 février 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur l’héritage laissé par l’ancien ministre de la Justice Robert Badinter, sur les...
Revue de presse
9 février 2024
Revue de presse – Semaine du 5 février 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur la relaxe de l’ancien ministre et maire de Pau, François Bayrou, l’inculpation...
Revue de presse
2 février 2024
Revue de presse – Semaine du 29 janvier 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur le rapport Transparency relatif au positionnement mondial de la France en matière...
Analyse
30 janvier 2024
Le Parquet européen et TRACFIN ont signé un accord de travail en vue d’une coopération...
Conformément au principe de coopération loyale entre États membres et avec les institutions de l’Union européenne, prévu par l’article 4...
Revue de presse
26 janvier 2024
Revue de presse – Semaine du 22 janvier 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur la condamnation d’Amazon à une amende de 32 millions d’euros par la...
Événement
25 janvier 2024
Méthodologie de l’enquête interne – La collecte des données
Formation EFB - L'enquête interne Quelles données ? Quels supports ? Comment respecter les droits des salariés et autres personnes impliquées...
Revue de presse
19 janvier 2024
Revue de presse – Semaine du 15 janvier 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur la validation de la mise en examen de Lafarge pour complicité de...
Publication
THE PRACTITIONER’S GUIDE TO GLOBAL INVESTIGATIONS - EDITION 8
15 janvier 2024
Guide du praticien des enquêtes internationales (2024)
NAVACELLE co-auteur du chapitre français de la huitième édition du guide du praticien des enquêtes internationales publiées par Global Investigations...
Revue de presse
Revue de presse - Semaine du 8 Janvier 2024
12 janvier 2024
Revue de presse – Semaine du 8 janvier 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur la conclusion de trois conventions judiciaires d’intérêt public par le Parquet de...