Revue de presse
12 janvier 2024

Revue de presse – Semaine du 8 janvier 2024

Cette semaine, la revue de presse revient sur la conclusion de trois conventions judiciaires d’intérêt public par le Parquet de Marseille pour des faits de corruption active, sur le démantèlement d’un réseau de corruption dans la prison de Meaux, l’entrée en vigueur d’une nouvelle loi américaine permettant aux autorités américaines de poursuivre des agents publics étrangers pour des faits de corruption, l’ouverture d’un procès en escroquerie impliquant le détournement de plusieurs millions d’euros, sur la validation par la SEC américaine d’un fonds de cotation en Bitcoin, ainsi que les raisons du non-renouvellement de l’agrément de l’association Anticor.

 

#Corruption : Corruption à Martigues : 1,7 million d’euros d’amendes pour trois entreprises accusées d’avoir rémunéré des élus

Le Parquet de Marseille a annoncé la conclusion de conventions judiciaires d’intérêt public (CJIP) avec trois entreprises mises en examen depuis mai 2022 pour corruption active, trafic d’influence et recel de prise illégale d’intérêts. Ces dernières devront payer une amende d’un total de 1.7 million d’euros. Onze personnes avaient été mises en examen dans ce dossier pour des faits concernant le bailleur social de la ville de Martigues. Cette dernière s’était constituée partie civile, les trois entreprises concernées devront également lui verser 125.000 euros. Elles devront verser la même somme au bailleur social. > Lire l’article

 

Un réseau de corruption impliquant une greffière, démantelé à la prison de Meaux en Seine-et-Marne

Six agents du centre pénitentiaire de Meaux ont été mis en examen le mercredi 20 décembre 2023 pour corruption passive et active par et sur une personne chargée de mission d’intérêt public. Une greffière de la prison est soupçonnée d’avoir modifié des informations administratives ayant eu pour conséquence la libération de certains prisonniers. > Lire l’article 

 

Les procureurs américains peuvent poursuivre des fonctionnaires étrangers pour corruption en vertu d’une nouvelle loi

Les autorités américaines peuvent maintenant poursuivre des agents publics étrangers qui exigent ou acceptent des pots-de-vin de personnes sous juridiction américaine. Le Foreign Extorsion Prevention Act complète et étend la portée du Foreign Corrupt Practices Act, la loi américaine de 1974 incriminant la corruption à l’étranger.  Cette nouvelle disposition incrimine le fait pour un agent public étranger de demander ou d’accepter un pot-de-vin d’une personne américaine, d’une entreprise américaine ou se trouvant sur le territoire américain. Cette loi vise à lutter plus efficacement contre la corruption, désignée comme une priorité nationale de l’administration Biden. > Lire l’article

 

Anticor : comprendre les raisons du non-renouvellement de l’agrément et ses conséquences

Après des mois d’attente, le gouvernement s’est enfin prononcé : il ne renouvellera pas l’agrément d’Anticor. Ce précieux sésame permettait à l’association anticorruption d’agir en justice dans les affaires d’atteinte à la probité. Anticor avait vu l’agrément accordé en 2021 être invalidé en 2023 par le tribunal administratif, décision confirmée par le Conseil d’Etat. Parmi les raisons évoquées, l’association ne satisfaisait pas l’un des critères essentiels à la délivrance de l’agrément, notamment un fonctionnement interne conforme aux statuts. La ministre des affaires étrangères, Catherine Colonna, avait jusqu’au 26 décembre pour rendre sa décision. L’absence de réponse depuis cette date vaut refus implicite, sans que le ministère ait justifié sa décision. > Lire l’article

 

#Droit pénal des affaires : Procès de Guillain Méjane : accusé d’escroquerie, le “Madoff du Maine-et-Loire” devant la justice

Lundi 8 janvier marque le début du procès de Guillain Méjane, aussi appelé le “Madoff du Maine-et-Loire” et de son associé, soupçonnés d’avoir détourné plusieurs millions d’euros. 57 personnes ont ainsi déposé plainte. Il lui est reproché d’avoir persuadé des familles d’investir dans un fonds d’investissement à haut risque promettant d’importants rendements. 16 millions ont été investis et ont disparu. > Lire l’article

 

# Droit financier : Les cryptomonnaies touchent le Graal : la SEC valide la cotation d’un fonds de placement en Bitcoin (ETF)

L’autorité américaine de régulation des marchés, la SEC (Security and Exchange Commission) autorise un nouveau produit d’investissement en bitcoin. L’ETF (Exchange Traded Fund), fonds indiciel qui permettra aux investisseurs de profiter des évolutions du bitcoin sans placer directement leur argent dans cette devise. Les investisseurs achèteront des parts du fonds susceptibles d’être vendues sans passer directement par le bitcoin. Si la FED et plusieurs grands patrons dénonçaient les risques de la cryptomonnaie, notamment en matière de blanchiment et de fraude fiscale, cette dernière a aujourd’hui gagné, de même que les investisseurs qui avaient anticipé cette autorisation : le cours a augmenté de plus de 150% au cours de l’année écoulée. > Lire l’article

 

Contenu similaire

Revue de presse
23 février 2024
Revue de presse – Semaine du 19 février 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur la condamnation pour fraude de Donald Trump et deux de ses fils...
Analyse
22 février 2024
Nouvelles précisions sur la répression des infractions de fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale...
Le 13 décembre 2023, les conseillers de la Cour de cassation se sont d’abord prononcés sur la notion du non...
Analyse
20 février 2024
Perquisition chez un géant laitier soupçonné de fraude fiscale
Depuis 2018, le groupe Lactalis est suspecté d’avoir commis une fraude fiscale et d’avoir blanchi le produit de cette dernière...
Revue de presse
16 février 2024
Revue de presse – Semaine du 12 février 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur l’héritage laissé par l’ancien ministre de la Justice Robert Badinter, sur les...
Revue de presse
9 février 2024
Revue de presse – Semaine du 5 février 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur la relaxe de l’ancien ministre et maire de Pau, François Bayrou, l’inculpation...
Revue de presse
2 février 2024
Revue de presse – Semaine du 29 janvier 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur le rapport Transparency relatif au positionnement mondial de la France en matière...
Analyse
30 janvier 2024
Le Parquet européen et TRACFIN ont signé un accord de travail en vue d’une coopération...
Conformément au principe de coopération loyale entre États membres et avec les institutions de l’Union européenne, prévu par l’article 4...
Revue de presse
26 janvier 2024
Revue de presse – Semaine du 22 janvier 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur la condamnation d’Amazon à une amende de 32 millions d’euros par la...
Revue de presse
19 janvier 2024
Revue de presse – Semaine du 15 janvier 2024
Cette semaine, la revue de presse revient sur la validation de la mise en examen de Lafarge pour complicité de...
Analyse
European Commission
10 janvier 2024
Digital Market Act : Lutte contre les pratiques anticoncurrentielles dans le secteur du numérique
Le 6 septembre 2023, presque un an après l’adoption du Digital Markets Act, la Commission européenne a publié la liste...
Revue de presse
22 décembre 2023
Revue de presse – Semaine du 18 décembre 2023
Cette semaine, la revue de presse revient sur les premières auditions diligentées à Rabat dans l’affaire du “Qatargate” pour des...
Revue de presse
15 décembre 2023
Revue de presse – Semaine du 11 décembre 2023
Cette semaine, la revue de presse revient sur les nouvelles mesures de lutte anticorruption envisagées par le gouvernement français pour...